Législatives de OUATTARA .

Je remercie le FPI pour avoir dit non aux législatives de OUATTARA et de sa dite communauté internationale. 
Pour notre part , c'est légitimer le pouvoir OUATTARA en l'accompagnant à ces législatives dans des conditions actuelles qui constituent la plus grande menace de suicide non seulement pour le FPI mais pour le président GBAGBO lui même . 
Sans avoir la prétention de faire de la politique de fiction ,le régime de menteurs et de manipulateurs de chiffres pourrait se saisir de cette mascarade planifiée pour attribuer un score dérisoire au FPI .
1/ Cela permettra au régime de OUATTARA de faire croire qu'il existe une certaine démocratie en côte d'ivoire étant entendu que " l'élection législative était ouverte à tous ".

2/ Le régime de menteurs et de manipulateurs de chiffres ,la communauté dite internationale et la CPI se saisiront de cette " nouvelle donne " pour tenter de convaincre toute la planète de ce que le parti de GBAGBO ne représentait en réalité RIEN depuis toujours et que GBAGBO avait effectivement tenté de s'accrocher au pouvoir en 2010. 
Chacun d'entre nous peut aisément imaginer la suite . 
C'est ici et maintenant qu'il faut éviter de tomber dans ce piège élémentaire . Et le FPI l'a bien compris . Comme d'ailleurs à l'élection présidentielle de OUATTARA et sa communauté internationale de 2015 .

 

Adolphe Inagbe pour lecridabidjan.net