Constitution Le tout puissant Amadou Gon Coulibaly (ministre d'État, sécrétaire général de la présidence), obligé de fuir le concert qu'il "offrait aux populations" à la place de l'indépendance de Korhogo samedi, pourchassé par des jeunes en colère qui lui ont jeté des cailloux et des chaises... On dirait que Le Pouvoir Au Peuple est arrivé là-bas..

Nous vous proposons a nouveau l'article relatif au boycott actif du référendum au nord chez le ministre tricheur Gon Coulibaly

Fraudes électorales massives au nord du pays

Des votes ont eut lieux aujourd'hui lundi 31 octobre 2016 dans la sous-préfecture de Napiélédougou et plusieurs villages de Khorogo sous instruction du Ministre Gon Coulibaly.

Les villages de la sous préfecture de Napiélédougou et plusieurs autres villages de Kogogo ont procédés aujourd'hui lundi 31 octobre 2016 au vote du référendum de la nouvelle constitution voulu par le chef de l'état Allassane Dramane Ouattara soit, un jour après la clôture du scrutin du dimanche qui; a connu dans ces localités, des destructions du matériel électoral dans plusieurs bureaux de votes suite à une bagarre entre militants et sympathisants du RDR pendant le concert de campagne pour le "Oui" offert par le Ministre Gon Coulibaly. 
En effet pendant le déroulement du concert de la veille du scrutin, un groupe de sympathisants ont lancés dès jurons aux animateurs qui coupaient régulièrement le spectacle pour passer la consigne de voter pour le "Oui". Alors les militants RDR en furie engagent une violente bagarre avec ces derniers. En représailles à la bastonnade de la veille, ces derniers ont saccagés le matériel électoral des les premières heures de la journée du scrutin au point où dans la mi-journée du dimanche la campagne se poursuivait dans ces localités avec dès mégaphones qui appelaient les populations à prendre part aux votes.
Devant cette échec du dimanche, le Ministre Gon Coulibaly entame des médiations entre les populations pour la reprise des votes aujourd'hui. Ce qui explique la tenue des votes toute cette journée de lundi 31 octobre 2016 dans toutes ces deux localités.

Le front du Refus et la Coalition du "Non" s'insurge contre ces violations constantes du code électoral couplées de nombreux bourrages d'urnes et réitère une énième demande du retrait de ce projet de nouvelle constitution qui a été un échec cuisant sur toute l'étendue du territoire national.

Fréjus Koffi pour la 2CM  et Lecridabidjan.net