Oeil pour oeil, dent pour dent: c'est l'impitoyable loi du talion pour les maîtresses en Chine.
Comme le rapporte le "Daily Mail", mieux vaut ne pas être pris en flagrant délit d'adultère en Chine.

En pleine rue
Car le sort réservé aux maîtresses est cruel: elles sont lynchées et déshabillées en pleine rue et à la vue de tous. C'est notamment le cas de Lin Yao Li, 38 ans, comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessus.

Malgré la violence de ce traitement public, aucun passant ne vient en aide à la victime.

"Affaire privée"
"De telles choses arrivent souvent ici", témoigne Jun Feng (30 ans) dans le "Daily Mail". "Les femmes trompées et leurs amies veulent prendre leur revanche face aux maîtresses. Les passants ne veulent pas intervenir car il s'agit d'une affaire privée."

Le mois passé, une femme avait été tabassée à Jinan (capitale de la province Shandong). Elle avait notamment reçu quelques coups de talon sur le visages,
autre presse