En règle général un pouvoir n’use de la violence contre son opposition que lorsqu’il [ce régime] se reconnait minoritaire. L’embastillement de l’opposition politique en Côte-d’Ivoire depuis 2011, à travers les gels des avoirs bancaires, les emprisonnements sans procès, les décisions de justice douteuses, les menaces, les arrestations etc, ne fait que confirmer cette vérité.

Les images honteuses des interpellations des opposants présents à la manifestation de ce jeudi 20 octobre 2016, ne dérogent pas à cette règle. Des images indignes d’un régime qui depuis le Golf Hôtel, clamait sur toutes les chaines TV mondiales, qu’il était le summum de la démocratie. La forfaiture et le mensonge n’auront pas tenu plus d’un mandat. Un régime hideux aux reflexes dictatoriaux des plus sombres. [Hervé Coulibaly]

 

Le visage hideux de la dictature Ouattara

NON ! Le visage hideux de la dictature Ouattara : les images de l’arrestation de Mamadou Koulibaly et des leaders du Front du Refus. [Toussaint Alain]