Le moins que l’on puisse dire, c’est que la jeunesse du FPI et PDCI proche des présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo est de plus en plus réticente quant à la volonté de ces deux anciens présidents de revenir aux affaires en 2020. Quand on sait qu’au Pdci, l’honorable KKB membre du bureau politique du plus ancien parti n’a pas renoncé à briguer la magistrature suprême de l’Etat. 

 

Candidat malheureux aux dernières élections présidentielles de 2015, il n’a pas été ridicule face au président Alassane Ouattara. Il était sorti des urnes avec 3% du taux de vote juste derrière le candidat du FPI Affi NGuessan qui se taillait la part du lion avec 9%. ‘’KKB sera candidat pour le bonheur des Ivoiriens’’, indique son lieutenant, le docteur K. Pour lui, le candidat qui a le meilleur profil pour représenter le PDCI en 2020 est bel et bien son patron KKB. Du coup, l’ex-député est vu comme le potentiel adversaire du Sphinx de Daoukro au sein de cette même formation politique. Si Henri Konan Bédié est troublé par l’obstination de l’ex-député d’aller aux urnes, il n’en demeure pas moins pour le fils de Ouragahio, Laurent Gbagbo. 

 

Le pensionnaire de la CPI et son Front populaire ivoirien redoutent Blé Goudé Charles. Celui que ses sympathisants appellent ‘’le général de la rue’’ ne partage plus la vision politique de Laurent Gbagbo. Pour un poche de Blé Goudé ‘’la politique de crabe’’ de Laurent Gbagbo ne rencontre plus l’assentiment de la jeunesse panafricaniste réunie au sein du Cojep. Ce parti politique a désormais un candidat à la future présidentielle. C’est le nom de Charles Blé Goudé, récemment élu président du parti Cojep qui revient de façon récurrente sur les lèvres des militants. On n’épargne pas que Goudé, le ministre informel de Laurent Gbagbo rivalise son patron. « Une alliance faite dans le cadre d’arrangement politique entre Gbagbo et Bédié pour porter l’un ou l’autre au pouvoir, ne sera plus jamais accepté et tolérée par les jeunes », note le lieutenant de Blé Goudé. « C’est Charles Blé Goudé qui est notre candidat », tranche-t-il.

 

Code électoral : La jeunesse du PDCI et du FPI donne raison au président Ouattara

 

La jeunesse de l’opposition fidèle à Blé Goudé et KKB sont entièrement du côté du président ivoirien, Alassane Ouattara ayant décidé de donner une nouvelle configuration aux futures élections. En effet, le président ivoirien Alassane Ouattara épris de démocratie est pour une nouvelle génération de politiciens à la tête du pays et non des anciens présidents qui n’ont rien prouvé. Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié sont donc dépassés. Sous leur règne, le pays n’a connu que des soubresauts et une crise profonde. « Ils peuvent se reposer et passer soit le flambeau à KKB et Blé Goudé Charles », indique un membre influent du Cojep. « Nous saluons le président Alassane Ouattara qui pense que les anciennes têtes qui ont dirigé le pays ne doivent plus être concernés par les prochaines élections. C’est dans ce sens que nous souhaitons vivement une petite modification de la constitution », fait remarquer notre interlocuteur.