Publié le 28 Janvier 2021 Autres Sources

Publié le 28 Janvier 2021 Autres Sources

En exil depuis dix (10) ans maintenant, des cadres proches de l’ancien régime de Laurent Gbagbo décident de signer leur retour au pays. Il s’agit plus précisément de Damana Pickass, vice-président d’alors du FPI, l’homme qui déchira en direct sur les antennes de la RTI, les procès-verbaux lors des proclamations des résultats de la présidentielle de 2010, Justin Koné Katinan, ancien porte-parole de l’ex-président Gbagbo, Docteur Issa Malick Coulibaly, ex-directeur de campagne de l'ancien chef de l'Etat et autres. Cependant, qu’est-ce qui peut bien ramener ces exilés au pays ?

Justin Koné Katinan, Damana Adia Pickass, Issa Malick Coulibaly et autres sont désormais disposés à regagner la Côte d’Ivoire, pays qu’ils ont quitté en avril 2011, au lendemain de la chute de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo. Leur retour effectif devrait se faire d’ici mi-février. «C’est le FPI qui nous demande de rentrer au pays. Mais, suite à la demande du parti, chacun est libre de choisir sa date de départ ou de rester», confie un cadre du parti de Gbagbo à Africanewsquick.

Selon eux, cette motivation de leur retour serait dû au retour prochain de leur mentor Laurent Gbagbo, acquitté par la CPI en janvier 2019, qui séjourne depuis lors à Bruxelles. Alors, ils convergent tous de marquer l’accueil que doit réserver les ivoiriens à leur ancien président, par leur présence. «Gbagbo rentre très bientôt. Soro Seydou et Issa Malick Coulibaly s’apprêtent à rentrer aussi. Je ne peux pas vous donner de date précise, mais ça ne saurait tarder. Le pouvoir seul retarde. Mais le dossier avance», poursuit notre source qui évoque certaines difficultés auxquelles sont confrontées ces "enfants prodiges".

« Parmi ceux qui ont l’intention de rentrer, il y a d’énormes soucis de moyens et des soucis de destination par manque de domiciles où habiter. Leurs anciens domiciles ayant été détruits, ils ont tout perdu. C’est un problème très important pour beaucoup d’entre nous», relève une autre source. C’est le samedi 16 janvier 2021, que Justin Koné Katinan et la coordination du FPI en exil, ont annoncé leur volonté de regagner la Côte d’Ivoire à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire tenue à Accra au Ghana.

Il faut rappeler que l’ancien ministre du Budget, Justin Koné Katinan, fait l’objet d’un mandat d’arrêt international lancé par le pouvoir en place, le RHDP. Cependant, il a été désigné comme candidat de son parti FPI/EDS pour les législatives à Port-Bouët. Damana Adia Pickass, lui également, devra porter les couleurs du FPI dans la circonscription électorale de Marcory.