Un jury « des vainqueurs »

83 pro-Gbagbo qui ont rendez-vous, ce mercredi 22 octobre, avec la Cour d’assises. Les 6 jurés titulaires et les 3 suppléants portent la marque
du « tribalisme ». Leurs noms : bélé Coulibaly, Coulibaly Adja Korotoumou, Coulibaly innocent bologo, Koulibaly Awa, Koné mamadou et mme
Zézé renvoient à une seule région de la Côte d’ivoire. C’est-à-dire le nord du pays. A l’issue du tirage au sort des membres du jury qui a eu lieu le 13 octobre dernier, un confrère plaisantait en ces termes : « On sait dans quelle ethnie la
sentence sera prononcée. ça va se passer comme ça se passe dans l’armée et dans toute l’administration ». dans la logique de la justice des vainqueurs, la majorité de ceux qui ont conduit l’enquête préliminaire, l’instruction et qui
doivent conduire le procès des pro-Gbagbo sont présumés issus du nord. dans la logique de la justice des vainqueurs, ce sont les prisons du nord du pays qui ont été choisies pour la détention provisoire des accusés du camp Gbagbo.
Simone Gbagbo et quelques autres prisonniers civils et militaires y sont en détention depuis plus de trois ans. Outre le jury tribal, la Cour d’assises
sera présidée par le juge dembelé tahirou, tout comme l’instruction a été menée, entre autres, par le juge Koné mamadou. Ainsi va la « Justice
des vainqueurs ».

autre presse