Les ex-rebelles démobilisés qui avaient bloqué lundi l’entrée sud de Bouaké (Centre ivoirien), pendant plus de quatre heures, pour réclamer des primes, ont  rencontré  Ouattara, ce mercredi 10 mai à l’issue des négociations entamées avec le corps préfectoral de la ville.

 

 

 « Nous voulons rencontrer incessamment le président de la République », avait déclaré le porte-parole des ex-combattants, Adama Ouattara. Seulement la rencontre qui était prévu pour mercredi 10 mai pourait connaitre un dénouement heureux dans les jours à venir. Si l’on s’en tient à certaines indiscrétions, le chef de l’Etat ivoirien a reçu le dossier des différentes préoccupations des soldats des ex combattants. Selon le journal l’Inter, le dossier a été remis au chef de l’Etat  par le ministre des transports Amadou Koné, ex haut cadre de la rébellion.

 

Alassane Ouattara  pour sa part, a indiqué la date de 13 mai prochain pour statuer sur le dossier. L’analyse de ces dossiers va permettre au chef de l’Etat de se prononcer clairement sur les problèmes des ex combattants dans les jours  avenirs.