Au Burkina Faso du beau Blaise , au Sénégal de Wade , au Congo de Denis sassou nguesso les lois fondamentales de ces pays ne serait ce que citer  ceux là ,seuls les candidats nationaux jouissent des liens exclusifs de sang .

 

Comme chez nous en côte d'ivoire  l'article 35 la loi fondamentale du 1 août 2000 exige du candidat à l'élection présidentielle

d'être ivoirien d'origine , né de père et de mère

eux mêmes ivoiriens d'origine , en ajoutant même encore qu'il ne doit pas s'être prévalu d'une autre nationalité .

OUATTARA dramane est né au Burkina Faso de père et de mère burkinabé ( voltaïques ).

 

Par ailleurs il a exercé au FMI , à la BCEAO en qualité de national burkinabé .

 

La loi c'est la loi , OUATTARA dramane doit respecter notre loi fondamentale et repartir chez ses maîtres qui l'ont mandaté à venir foutre le bordel chez nous dans le seul objectif de piller nos ressources .

Aux États Unis Henri Kissinger n'a jamais osé briguer les fonctions de président de ce pays parce que la loi américaine le lui interdit  quand bien même il était secrétaire d'état américain  parce que né allemand .

 

Ce n'est pas parce que OUATTARA dramane a été premier ministre de HOUPHOUET qu'il est automatiquement ivoirien .

Ceux qui veulent aller à une élection avec lui dit -on pour libérer GBAGBO participent eux mêmes à l'anarchie dans notre pays .

Le lien de sol ne fait pas de quelqu'un candidat à la présidence en côte d'ivoire .

 

D'ailleurs OUATTARA le sait lui même il ne peut plus être candidat à tire exceptionnel chez nous .

Il ne peut pas non plus recourir à l’article 48 pour prendre une décision comme celle que le Président Laurent GBAGBO a prise en 2010 pour le rendre éligible, parce que les conditions ne sont plus réunies.

Le recours aux pouvoirs exceptionnels du Président de la République suppose une menace grave et immédiate sur les institutions de la République et une interruption du fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels.

 

Nous ne sommes en aucun cas dans ce cas de figure .

Les Accords de Prétoria 1 et 2 qu’il a librement signés trahissent manifestement son inéligibilité.

OUATTARA dramane reconnaît lui même en signant ces papiers qu'il n'est pas ivoirien .

Le candidat dérivé qu'il est démontre  bien  qu'il n'est pas  un candidat original .

La côte d'ivoire regorge de cerveaux pour construire de bons ponts solides .

Il est temps qu'il parte il a assez instauré sa culture de violence dans ce pays .

ADOLPHE INAGBE.