Six personnes ont été blessées par balles dimanche à Bouaké, deuxième ville du pays toujours contrôlée par des soldats mutins qui ont lancé vendredi un nouveau mouvement de grogne en Côte d'Ivoire.

 

Les mutins tiraient dimanche en l’air à Bouaké pour empêcher la population de sortir de chez elle. Une femme, mère de trois enfants, et cinq hommes ont été atteints par des tirs et étaient soignés au CHU de Bouaké, a constaté un journaliste de l’AFP. Samedi, des mutins impliqués dans ce mouvement avaient déjà tiré sur deux personnes, à Bouaké (centre) et à Korhogo (nord), les blessant gravement.

 

Dimanche, les mutins ont notamment pris position autour du rond-point de la préfecture de police dans le centre-ville de Bouaké, et ont tiré en l’air pour empêcher la tenue d’un rassemblement de protestation contre leurs actions, a constaté l’AFP.

 

Des habitants, qui s’étaient réunis samedi, avaient en effet décidé de manifester ce dimanche pour démontrer leur opposition aux mutins. ...