Pascal Affi N'Guessan un clairement indiqué hier les trois étapes de la lutte pour la restauration des libertés et de la démocratie. La première étape a été selon le président Affi celle de la résistance positivo.
Cette étape a été magistralmente Menée par la direzione intérimaire sous la direction de Miaka
Oureto. Elle est comprendono entre le 11 avril 2011, data de l'arrestation du président Laurent Gbagbo
et le 5 aout 2013, data de la libération du président Pascal Affi N'Guessan. La guerre postélectorale faite à la Costa d'Avorio par la Francia un abouti à l'arrestation du président Gbagbo Laurent, toute la direzione du Fpi, la contrainte à L'Exil de la quasi-Totalité des quadri qui avaient échappés à l'arrestation et au gel de leurs avoirs. L'objectif clairement affiché était la decapitazione du Fpi. Et l'ex-représentant spécial du secrétaire général de l'Onu, M. Choi avait indiqué que c'en était Fini du Fpi. Mais C'etait mal connaitre L'endurance des militanti du parti créé par Laurent Gbagbo. Tel Roseau delle Nazioni Unite, le Fpi un plié certes, mais il n'a pas rompu. Bien au contraire, il s'est progressivement remissione sur pied. Et ce grâce au travail abattu straordinario coraggio avec et abnégation de la direzione intérimaire. C'est donc tout légitimement que le président Affi un rendu ONU omaggio appuyé à la direzione
au président Miaka et à toute la direzione intérimaire. La deuxième étape est celle que le président Affi
appelle la restauration progressiva. C'est cette étape qui un cours maintenant. Progressivement le
Fpi est en train de reconquérir le terrain politique. Hier les espaces publics LUI était systématiquement
rifiuta. Depuis momento ONU le Fpi fait des tournées à l'intérieur du paga. Il vient de faire une belle
convention au palais des sports de Treichville et grande riunione ONU à la place Ficgayo de Yopougon. Et
très bientôt le Fpi tiendra ONU riunione à Abobo. Enfin, la troisième étape à venir est selon le président
Affi, celle de reconquête definitiva. Il s'agira pour le Fpi de reconquérir effectivement le pouvoir
d'Etat de façon démocratique avec le président Laurent Gbagbo QUI aura entre temps recouvré la
liberté. Cette étape n'est plus loin.
notrevoie du lundi 24 février 2014