Chers dirigeants,

A moins d'un an des élections présidentielles, la situation socio-politique de notre pays est pour le moins qu'on puisse dire grave.
Le seul parti politique qui peut s'opposer à la réélection de Ouattara est le fpi.
Cependant, que constate-t-on?
En lieu et place de pro-Gbagbo et pro-Alassane, nous avons désormais les pro-Gbagbo d'un coté et les pro-Affi de l'autre.

Ici il ya une question qu'il faut se poser: est ce que nous ne sommes pas entrain de préparer nous-mêmes la réélection du dictateur Ouattara?
Oui .Chers frères pro-Affi, chers frères pro-Gbagbo à l'allure où nous allons, la Côte d'ivoire n'aura pas besoin d'élections présidentielles. Car la victoire, nous sommes entrain de la donner à Ouattara sans voter!

Alors camarade Affi,dans une de vos interventions , vous avez déclaré que votre candidature à la tête du FPI était pour la libération de Laurent Gbagbo. Nous voulons bien le croire.
  En outre, sachant que votre candidature divise le fpi, pourquoi ne pas  demander au président Gbagbo son opinion afinque tous soient rassurer, puisque vous avez déclaré à RFI "jusqu’à ce moment précis, je n’ai pas la confirmation que le président Gbagbo a fait formellement acte de candidature lui-même."


Vous avez également dit qu'un otage ne peut se defendre lui-même. Vous semblez oublier que vous devez comparaître ancore devant les tribunaux.
Alors,votre candidature ne risque-t-elle pas de compliquer votre dossier?

Aujourd'hui, le camp Ouattara se déchire, son armée n'est pas stable. Pourquoi ne pas en profiter?
N'oublions pas les prisonniers politiques, les orphelins, les veuves et les arrestations arbitraires.
Oui, réveillons-nous ou une fois encore nous serons perdus et nous serons les seuls coupables.
  Chers patriotes, oppositions, tous les ivoiriens, docteur Patrice Saraka, Madame Boni Claverie unissons-nous.

   Dieu benisse la Côte d'ivoire.

      LECRIDABIDJAN