Le Ministre Koné Katinan Justin, porte-parole du Président Laurent Gbagbo vient d’être libéré  à Accra au Ghana.

 

Il avait été arrêté dimanche nuit à l’aéroport international d’Accra-Kotoka, alors qu’il revenait d’un voyage à l’étranger, puis conduit pour interrogatoire dans les locaux des services secrets ghanéens, le bureau national d’investigation (BNI).

Sa résidence d’Accra avait dans la foulée été perquisitionnée par les éléments du BNI, certainement à la recherche d’indices.

D’importants documents et pièces dont on ignore pour l’heure la teneur, auraient été saisis, selon nos informations.

Son arrestation serait en lien avec un récent mandat d’arrêt international lancé par les autorités ivoiriennes à son encontre dans l’affaire « casse de la BCEAO ».

Les conditions de sa libération sont pour l’heure floues, mais elle a également été confirmée dans le milieu des exilés politiques ivoiriens à Accra, où on suivait l’affaire de très près.

Plus de détails dans nos prochaines éditions.

Nous y reviendrons.