Nance du fpi, le débat sur la cei et l’appartenance du fpi à l’alliance des partis de l’opposition sont des questions
qui seront débattues dans le fond au comité central du 30
août prochain. pascal affi n’guessan a réaffirmé cette volonté, hier, à l’ex-Qg de campagne de laurent gbagbo à attoban, à la rencontre des secrétaires nationaux du fpi chargés des
régions. faut-il changer la ligne du parti compte tenu du contexte ?

faut-il diriger le parti comme un syndicat ou tirer les leçons du passé pour avancer ? tous ces sujets seront, à en croire le président du fpi, au centre du débat au comité central du
30 août prochain.pour le président du parti,certains au fpi croient dur comme fer que le fpi n’a pas sa part de responsabilité dans ce qui lui est arrivé.selon lui, d’autres refusent de faire leur autocritique. «Le30 août sera l’occasion d’examiner dans le fond les problèmes posés depuis des mois. La ligne du Fpi et la gouvernance du parti, nous avons l’obligation d’en discuter », annonce-t-il. avant de souligner : «J’agis dans l’intérêt du Fpi. Je sais les erreurs que nous avons commises et que nous ne devons pas répéter. Nous devons avoir la force de reconnaître notre part de responsabilité dans la situation qui nous est arrivée.

Quand c’est gâté et on veut reconstruire,il faut savoir reconstruire.La ligne et la gouvernance, la Cei et l’Alliance,
le Fpi est face à son destin». mais le président du fpi invite les uns et les autres à aborder ces questions capitales sans passion ni émotion. rappelant avec insistance que les ivoiriens suivent ce qui se passe au parti parce qu’ils placent leur espoir au fpi.

LES RECOMMANDATIONS AUX SECRETAIRES NATIONAUX
un parti qui, selon lui, ne doit pas décevoir le peuple ivoirien.
«Les choix des stratégies sont vitaux à un moment donné. Et tous ces choix doivent être débarrassés de l’émotion. Nous avons l’occasion de nous rattraper pour être à la hauteur des attentes des Ivoiriens.Nous avons montré une image des gens qui n’ont pas conscience de leurs responsabilités», a déploré affi.aux secrétaires nationaux chargés des régions, il
a recommandé un nouveau discours et un type de comportement qui rassemblent autour du parti. il a demandé que ses troupes sur le terrain fassent preuve de tolérance et de dépassement pour construire la démocratie en récréant la convivialité et la cohésion. pour lui, les secrétaires nationaux ne doivent pas afficher une animosité à l’égard de l’administration et les autres partis politiques.aussi les a-t-il invités à respecter les secrétaires généraux de fédération. «Je compte sur vous. Evitez de frustrer les fédéraux qui sont des élus. Le secrétaire national ne doit pas être le gouverneur colonial qui met au pas les militants et les fédéraux».
après avoir planté le décor,il a laissé le soin à la secrétaire générale du parti,agnès monnet, et à abouo n’dori d’échanger avec les nationaux. ces derniers ont passé en revue la situation des fédérations dans leurs régions respectives
Benjamin koré
notre voie du jeudi 21 août 2014