Suite à des propos discourtois tenus en direct au cours de l'émission-vedette de la télévision ivoirienne "C’midi" le 26 novembre 2016 dernier , qualifiant la peau du champion olympique ivoirien Cheick Cissé Salah de "sale" alors qu'il était encore plus jeune et loin de la victoire à Rio , la chroniqueuse-mode Line Jaber a écopé d’une sanction de longue durée.

 

Après une suspension provisoire et une enquête interne pour situer les responsabilités , pour comprendre et voir si Line Jaber n'avait vraiment pas d'autres choix ni d'autres options , que de dire ce qu'elle a dit pour exprimer sa pensée , les responsables de la télévision nationale ivoirienne ont , vendredi 2 décembre 2016 , décidé de son retrait de l’équipe de production de l’émission la plus suivie de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti) , hormis le 20 h , pour une période non encore déterminée. 

 

Joint au téléphone par Afrikipresse suite à la doublure qui a présenté l'émission du 2 décembre 2016 à la place des animateurs habituels , le directeur de RTI1 Touré Sanga a expliqué : « Il n’y a eu aucun changement au sein de l’équipe. Les mêmes acteurs sont là ; mais celui qui commet une faute est sanctionné. Quoi de plus normal ! Les gens pensent que nous sommes un peu trop faibles dans la prise de décision lorsqu’il y'a des dérapages , ce n’est pas vrai. La dernière fois, elle (Line Jaber ; Ndlr) a tenu des propos discourtois à l’égard de notre seul champion olympique , notre médaillé d’or. Du coup , nous avons trouvé cela très grave. C’est pour cette raison que la Rti a présenté des excuses publiques aux populations. Et a décidé de la retirer de l’antenne. Nous faisons la télévision pour les téléspectateurs , nous la faisons pour les populations ivoiriennes. Nous écoutons leurs attentes et aussi leurs réactions. Lorsqu’ils ne sont pas satisfaits , nous ne le sommes pas également. Lorsqu’ils ne sont pas contents , nous non plus , ne sommes pas contents. Ils nous le font savoir et nous prenons des décisions qui s’imposent ».