Attaque d’un district de Police à Cocody : des hommes armés tentent de désarmer des policiers

 

Ceux-ci ont tenté de désarmer des policiers à l’aide des gourdins, d’armes à feux et autres. Seulement voilà, ses assaillants ont été bravement repoussées par les forces de police présentent sur les lieux.

 

 

Ils étaient plus d’une dizaine et tous armés jusqu’aux dents. Leur objectif était simple, attaquer un poste de police et désarmer les policiers qui s’y trouvaient. Seulement ils ont échoué.

 

, ces individus armés se sont introduits dans un district de police à Cocody. Ceux-ci ont été vigoureusement repoussés dans leur quête qui consistait à désarmer des policiers.

Après avoir été repoussés, les assaillants s'en sont pris à des civils et riverains de la commune de Cocody. Ces derniers avaient dressé des barrages et barricades de fortunes.

 

Dabou: Une dizaine de personnes interpellées dans une attaque armée déjouée

 

La police ivoirienne a déjoué dans la nuit de dimanche à lundi une attaque armée dans la ville de Dabou (45km à l’Ouest d’Abidjan ) avec une dizaine d’individus appréhendés dont un militaire qui s’apprêtaient à attaquer des instances sécuritaire et financière de la ville, a appris, lundi,  source sécuritaire.

 

Selon cette source, ces personnes interpellées avec ‘’des armes’’ ont ‘’été mis aux arrêts’’. ‘’Ils avaient des complices parmi la population et c’est un coup de fil qui les a trahis. Il y a des militaires de l’armée ivoirienne dans le coup et parmi eux, il y a un qui a été pris’’, rapporte la source.

 

Cette attaque déjouée fait suite à celles perpétrées à Fresco (Sud-Ouest), à l’école de police d’Abidjan, à la Brigade anti-émeute (BAE) de Yopougon et à Azaguié, localité située à 41 km au Nord-Est d’Abidjan avec des modes opératoires similaires.

 

Depuis juillet, la Côte d’ivoire vit au rythme des attaques de commissariats de police, de brigades de gendarmerie et d’établissements financiers.