La Chambre des aménageurs urbains et des promoteurs constructeurs de Côte d’ivoire demande au gouvernement de réaliser les réseaux primaires dans le cadre des logements sociaux pour garantir la réussite du programme

 

Dans le cadre du programme présidentiel des logements sociaux et économiques, le gouvernement devait réaliser les travaux primaires (voiries et réseaux divers), c’est à dire l’amenée d’eau, de l’électricité, le bitumage, la construction des caniveaux et des grandes voies structurantes. Mais ces travaux tardent à être réalisés quant on s’en tient aux propos tenues par M. Sidibé Souleymane, président de la Chambre des aménageurs urbains et des promoteurs constructeurs de Côte d’ivoire sur les ondes de la radio Onusienne (ONUCI-Fm). En effet, il a rappelé que le gouvernement devait réaliser les travaux primaires avant de confier : « Mais aujourd’hui les promoteurs sont dans une situation un peu inconfortable parce qu’ils ont engagé beaucoup de financements. Depuis 2 ans, il y a des maisons qui sont achevées mais on ne peut y accéder faute de réseaux primaires. Nous avons même des acquéreurs qui ont fini de payer». C’est pourquoi il a lancé un appel au gouvernement en vue de garantir l’avancement effectif et la réussite dudit programme. Il a de même déploré le fait que l’année dernière les travaux ont été interrompus pendant plus de dix (10) mois parce que l’accès de leurs chantiers leur a été interdit du côté de Songon par les propriétaires terriens qui exigeaient de l’Etat la purge des droits coutumiers. Toute chose qui a occasionné d’énormes pertes. Dans ce contexte, il n’est pas exagéré de dire que l’Etat refuse de tenir ses promesses quand on sait qu’aujourd’hui 8400 mutins par la voie des armes, ont bénéficié chacun de 12 millions francs Cfa. 5 millions de francs comme acompte et les 7 millions seront payés à raison de 1 million par mois sur 7 mois. Les forces spéciales ont utilisé la même méthode pour se faire entendre et auraient obtenu le paiement de 7 millions de francs Cfa dès ce lundi et 10 millions francs Cfa à raison de 1 million francs Cfa par mois sur 10 mois. Le programme des logements sociaux, économiques et de standing initié par le gouvernement ivoirien a été, officiellement, lancé le 28 mars 2013. 60 000 logements devraient être construits mais avec l’engouement des souscripteurs ce chiffre a été multiplié par deux, soit 120 000 logements. En 2016, pour la réalisation de ces travaux (VRD), l’Etat a décaissé 39, 65 milliards de FCFA selon l’ex-Premier ministre Daniel Kablan Duncan.