La procureure de la Cour Politique Internationale FATOU BENSOUDA, qui est chargée de trouver ses preuves suffisantes demande le report de l'audience de confirmation ou d'information des charges. Raison officielle: recherche de preuves suffisantes ou complémentaires. 

Voilà donc une juridiction dite internationale qui arrête un citoyen AVANT de rechercher les preuves relatives aux faits qui lui sont reprochés. 

Pendant ce temps, sans attendre le début du procès, ses plus proches lieutenants et responsables militaires sont tous bombardés AMBASSADEURS auprès des nations étrangères. 

En plus de ce qui précède, la prolongation demandée et obtenue par BENSOUDA confirme le caractère politique de cette affaire. Il s'agit ici d'user du dilatoire pour maintenir le Président Laurent GBAGBO hors de la COTE D'IVOIRE et permettre à Dramane OUATTARA, son adversaire politique de gouverner .

Mais cette manœuvre dilatoire permet également à la CPI et aux puissances occidentales de marchander et de trouver un compromis pour la libération de SEM Laurent GBAGBO . 

C'est ici que nous arrivons à une autre phase du plan divin : montrer aux yeux de tous qu'il s'agit bel et bien d'un complot, d'un procès politique, le dossier juridique étant complètement vide.
adolphe inagbe