Le commandant Jean-noël abéhi, actuellement détenu
au mouroir de bouaké connu sous le nom de camp pénal,
a été évacué d’urgence vers une destination inconnue
lundi aux environs de 14 h. nos sources indiquent que
c’est le patron de la Compagnie de gendarmerie de
bouaké, le commandant brou Jean-Claude qui a
conduit, lui-même, l’opération.

elles expliquent cette intervention par le fait que
l’ancien commandant du Groupement d’escadron
blindé (Geb) de la gendarmerie nationale de Côte
d’ivoire est très mal en très mal en point. « Franchement,
son cas nécessitait une évacuation dans un centre
de santé plus approprié tellement il est touché. Selon
toute vraisemblance, la crise actuelle du commandant
pourrait être due aux nombreuses tortures qu’il a subies.
Nous ignorons vers quel hôpital il a été évacué »,
indiquait, hier en début de soirée, notre informateur. et
à cette heure-là, affirmait-il, le commandant brou Jean-Claude n’était toujours pas revenu avec son malade.
Koukougnon ZaBRiL
notre Voie du mercredi 18 juin 2014