Mamadou Koulibaly : On n’a pas confiance aux Frci, on veut l’Onuci ,Nous n’irons pas à des élections avec cette CEI

«Les Frci sont une milice de Ouattara. Tout comme il y a le Rassemblement des enseignants républicains, le Rassemblement des jeunes républicains, les Frci sont le Rassemblement des forces républicaines, une milice du Rdr», a déclaré l'ex-président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire. Ainsi présentées, les Frci ne peuvent pas bénéficier de la confiance des partis d'opposition et des cadres du Pdci qui se sont déclarés candidats à la présidentielle de 2015, a-t-il fait savoir.
« Nous n'avons pas confiance aux Frci. Ouattara, en son temps, avait dit qu'il n'avait pas confiance aux Fds et avait demandé que ses gens qui descendaient (de Bouaké) soient sous la protection de l'Onuci. Nous aussi nous ne faisons pas confiance aux Frci », a déclaré Mamadou Koulibaly. Il a appelé l'Onu à sécuriser les élections.
Dans ce sens, il a informé que des courriers seront adressés au Conseil de sécurité de l'organisation mondiale. « Nous enverrons des courriers, nous ferons des plaidoyers pour que les Nations unies sécurisent tout le processus électoral », a t-il dit, en présence du responsable de la division politique de l'Onuci. Mamadou Koulibaly en veut pour preuve de l'impossibilité des Frci à sécuriser régulièrement les élections
les élections, le fait que « même entre eux ( les soldats et les politiciens), ils ne se font pas confiance »

 

Le parti politique ivoirien, LIDER (Liberté et Démocratie pour la République) a organisé le samedi 02 mai 2015 au Palm-Club d'Abidjan-Cocody, son bilan annuel autour du thème « An 4, gouvernance Ouattara : LIDER comme alternative ».
Dans son message, l'ancien président de l'Assemblée nationale s'est offusqué contre le fonctionnement de la Commission Electorale Indépendante (CEI) : « Il faut retirer des mains du Président de la République les pouvoirs qui lui permettent de gérer la CEI par télécommande. Notre commission électorale n'est pas indépendante ». Poursuivant, Mamadou Koulibaly a estimé que si les autorités et la communauté étrangère ne revoyaient pas leur copie, aucun candidat sérieux ne prendra part à l'élection présidentielle du dernier dimanche d'octobre prochain. « À la communauté internationale, nous disons que nous ne sommes pas adeptes de la violence, mais nous serons très fermes. Nous n'irons pas à des élections avec cette CEI. Chez nous à LIDER, la CEI signifie ''commission électorale inféodée''. C'est le mutisme actuel des partis de l'opposition qui donne l'impression que Ouattara est fort. C'est parce qu'on pense que Ouattara est fort qu'il fait le malin », a soutenu le fils d'Azaguié. Et de poursuivre : «Aujourd'hui, on affecte les juges comme on affecte les Sous-préfets. Pourtant le Juge du siège est inamovible. Nous aurons tort de laisser faiblir trop longtemps notre pays. LIDER est l'alternative sûre pour sauver la Côte d'Ivoire ».
Pour Mamadou Koulibaly, le bilan de Ouattara est nul : « Monsieur Alassane Ouattara a fait ce qu'on ne lui a pas demandé. Il a fait ce qui était évident. Rien de ce qu'il avait promis n'a été réalisé».
autre presse