Par Serge Alain Koffi

 

Liberté pour la démocratie (LIDER, opposition), le parti de l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, a assuré être en phase avec la désignation de l’ex-Premier ministre Charles Konan Banny comme chef de file de l’opposition malgré l’absence de son patron Mamadou Koulibaly, lors de la réunion qui a entériné cette décision.

 

”Nous adhérons entièrement au nouvel organigramme de la CNC (coalition nationale pour le changement)’’, a affirmé le numéro deux du parti, Monique Gbekia, joint par téléphone par Alerte info.

 

Charles Konan Banny, candidat déclaré à la présidentielle d’octobre contre l’actuel chef de l’Etat Alassane Ouattara, a été désigné mercredi président la CNC, la principale plateforme de l’opposition en Côte d’Ivoire, lors d’une réunion à laquelle n’a pas assisté M. Koulibaly.

 

Pour son parti, son absence n’est pas un rejet de cette décision. “Le Président Koulibaly est toujours membre de la CNC’’, a poursuivi Mme Gbekia.

 

Dans un communiqué publié jeudi, la coalition a expliqué que M. Koulibaly n’en est “pas exclu’’ mais “a souhaité ne pas avoir de poste’’ dans le nouvel organigramme.

 

Officiellement lancée le 15 mai, la coalition réunit dans un front contre M. Ouattara, une vingtaine de personnalités politiques issues de la majorité et de l’opposition.

 

SKO