Dans une vidéo parue le samedi 20 juin dernier, Abdoulaye Fofana, ancien officier supérieur de l’armée ivoirienne, en tenue militaire, a reproché au Président Alassane Ouattara, chef suprême de l’armée, son silence après l’attaque terroriste de Kafolo.

À la demande du ministère de la Défense, un mandat d’arrêt a été lancé contre l’officier déserteur pour port illégal de costume et d’insigne militaire et trouble à l’ordre public. Le mandat d’arrêt est signé des mains de M. Coulibaly Ousmane Victor, vice-président et doyen des juges d’instruction.


Le mandat d’arrêt : S/n°694/DJI Abij/ CD. Le doyen des juges d’instruction reproche à ce natif d’Adjamé, nord d’Abidjan, d’avoir violé l’article 148 du code pénal. L’ex-commandant, titulaire du matricule SM/Mécano 34868 de la garde républicaine, a été radié des effectifs militaires par décision N°5478/19/EMGA/DORH du 24 octobre 2019, pour désertion.


Depuis sa radiation, Abdoulaye Fofana s’est exilé aux côtés de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, accusé de conspirer contre l’État de Côte d’Ivoire.