L’opposition ivoirienne réunie au sein de la Coalition nationale pour le changement (CNC), « n’a pas appelé » ses militants à manifester lundi, a affirmé dimanche un membre fondateur, Martial Ahipeaud, soulignant que l’invitation à descendre dans la rue « n’est pas une décision du directoire », à Alerte info. « Nous n’avons pas appelé à descendre dans la rue », a indiqué Martial Ahipeaud, précisant que « ce n’était pas une décision de la conférence des présidents ».

 

 Jeudi, un membre du directoire de la CNC, David Samba, a appelé à des manifestations de rue « dès lundi » pour exiger entre autres des « élections transparentes (et) la dissolution » de la Commission électorale indépendante (CEI) chargée d’organiser la présidentielle d’octobre. « C’est une décision suffisamment grave pour qu’elle soit prise par deux personnes », a répondu M. Ahipeaud, joint au téléphone. Début juin trois initiateurs des marches de la CNC dans certaines villes du pays ont été interpellés. Ces manifestations que le gouvernement ivoirien a qualifié d' »insurrection » ont causé des dégâts matériels et des morts. 

 

EFI Alerte info