Marche du 20 octobre/ Le Mot d'ordre de Bernard Dadié au peuple: "L’heure a sonné". "Levons-nous et prenons notre destin en main".

Marche du 20 octobre/ Le Mot d'ordre de Bernard Dadié au peuple: "L’heure a sonné". "Levons-nous et prenons notre destin en main".

Conférence de presse du Front du Refus

 

Le message de soutien de Bernard B. Dadié

 

Chers camarades,

Chers combattants pour la liberté de l’Afrique,

Nous voici à un tournant décisif de notre Histoire. Et aujourd’hui tous les peuples d’Afrique nous regardent car de notre victoire jaillira un jour nouveau pour l’Afrique. Un grand exemple pour tous les peuples d’Afrique.

Et ce combat, nous devons le mener pour le bien de nos enfants et petits enfants ; et personne d’autre ne viendra le faire à notre place.

Plus que jamais nous devons affirmer haut et fort que tous les peuples sont nés libres et égaux et aucun peuple ne peut et ne doit accepter indéfiniment la servitude.

Le temps est venu de briser nos chaines, chaines de la peur et de la servitude ; l’heure a sonné. Levons-nous et prenons notre destin en main, si nous voulons que demain, nos héritiers nous respectent et évoquent notre souvenir avec nostalgie.

Nous sommes des combattants aux mains nues car nous abhorrons le sang. Oui trop de sang à coulé et il est temps d’être tous habités par la sagesse pour nous asseoir et discuter. Pour notre bonheur et celui de notre peuple. Voici mon message.

J’aurais voulu être présent physiquement à vos côtés pour vous encourager, dans cette initiative. Mais nous savons tous que le poids de l’âge me contraint à un repos ce jour et vous devez comprendre cela si vous voulez me voir demain à vos côtés pour fêter avec vous ce jour radieux qui s’annonce pour notre pays.

Courage, courage, courage !!

 

Fait à Abidjan, le 17 octobre 2016

Bernard Binlin Dadié