Mauritanie- la capitale Nouakchott : Répression sauvage et barbare des manifestants du 26 octobre 2015 qui réclamaient la fin l'esclavage, du racisme, la féodalité, les discriminations, la libération immédiate sans condition de Biram Dah Ould Abeid président IRA-Mauritanie et son vice-président Brahim Rhamdane Ould Bilal qui sont pris en otage depuis le 11 novembre 2014 dans le bagne d'Aleg à 250 KM de la capitale Nouakchott par le régime du despote putschiste Mohamed Ould Abdel Aziz.

 

Il faut noter leur otage Biram Dah Ould Abeid est gravement malade que le régime mauritanien refuse rien que l'accès aux soins en plein 2015 pour le laisser mourir à petit feu devant toutes les nations du monde, particulièrement celles qui se disent les grandes "démocraties" au monde jusqu'aux plus petites qui restent passives devant une telle situation dramatique.

 

Les forces de l'ordre tirent sur les manifestants pour les blesser et les empêchent l'accès aux soins dans les dispensaires et hôpitaux du pays. C'est une stratégie qui date de plusieurs décennies. Nous appelons à la communauté internationale d'agir rapidement en commençant par geler les avoirs de biens mal-acquis accumulés volés par le général Mohamed Ould Abdel Aziz et ces proches qui pillent le pays sans pitié ni répit qui est en faillite.

 

Les Militants abolitionnistes sont soumis dans l'embargo dans leur propre pays, ils ne peuvent travailler, ni se soigner, il n'y a aucun service social ni d'une sécurité sociale pour se soigner. Voila la situation dramatique dans le pays.