La petite chaîne de télévision panafricaine Télésud connaît une fin d'année délicate. Ses finances sont dans le rouge en raison de l'arrêt, depuis neuf mois, du versement de la subvention de l'actionnaire de référence, l'État du Gabon.

La chaîne a tenté de baisser ses coûts en réduisant ses effectifs. Peine perdue. Plusieurs anciens salariés licenciés viennent de gagner leur procès aux prud'hommes, empochant de confortables indemnités. Soupçonnée d'abuser du dispositif lié au statut d'autoentrepreneur, Télésud, qui compte une quinzaine de salariés, est sous le coup d'une enquête de l'Urssaf et risque un redressement.

Coûteux consulting ?
D'autres dépenses font débat au sein de la société, comme le coût - que le gérant, Bernard Volker, refuse de communiquer - du cabinet de consultants chargé de réaliser un audit visant à "moderniser" la chaîne et à "mettre en place un système d'économie". Volker n'exclut plus de mettre la clé sous la porte, d'autant qu'à la présidence gabonaise il compte peu de soutiens.
AUTRE SOURCE