Il est poursuivi pour s’être rendu complice aux côtés de Laurent Despas, propriétaire de Koaci (site d’informations générales comme auteur de l’infraction), de divulgation de fausses nouvelles relativement à l’existence en Côte d’Ivoire de prisonniers politiques.

C’est Me Ange Rodrigue Dadié, l’un des membres de défense qui a donné l’information à travers un communiqué.