Source : Notre voie   /11/07/2014

Le secrétaire national de la Jeunesse du front populaire ivoirien (Jfpi), Konaté navigué, a réagi, hier, à l’interdiction faite à michel Gbagbo d’aller en france pour répondre à une convocation de la Justice française. dans un entretien au téléphone, il a dénoncé la Justice à deux vitesses en côte d’ivoire. «C’est une catastrophe, même si ça ne me surprend pas», a-t-il indiqué d’entrée de jeu. le leader de jeunesse du fpi a expliqué que cela va dans le sens de ce qui s’est fait jusque-là sous le régime ouattara avec une justice à deux vitesses. «Cette déconvenue montre bien que les autorités ont beaucoup à cacher. C’est également la preuve que la justice en Côte d’Ivoire est aux ordres. Elle est inféodée au pouvoir exécutif. C’est navrant quand on sait tous les efforts qu’on a fait jusque-là», ajoutera-t-il. michel Gbagbo a déposé une plainte devant la justice française pour enlèvement, séquestration et traitements inhumains et dégradants. dans le cadre de l’instruction du dossier, il a été convoqué à deux reprises en france, mais s’est vu chaque fois empêché de quitter le territoire. mercredi dernier, il n’a pu sortir du territoire ivoirien, le régime ouattara l’ayant empêché encore une fois de se rendre en france