Par Manuella Yapi

 

 

 

L’avocate de Michel Gbagbo, Maître Habiba Touré, a affirmé mardi sa volonté d’aller “jusqu’au procès” dans le cadre de la plainte de son client en France pour “enlèvement, séquestration, traitements inhumains et dégradants” visant le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire Guillaume Soro, face à la presse à Abidjan.

 

“On compte bien aller jusqu’au procès dans le cadre de cette procédure”, a déclaré Me Touré qui “doute fortement” que M. Soro “aille (…) à Paris dans les prochains jours”, étant donné qu’il est “considéré comme (..) mis en examen par la justice française”.

 

La juge d’instruction au Tribunal de grande instance de Paris, Sabine Khéris, a délivré le 07 décembre 2015 un mandat d’amener contre le président de l’Assemblée nationale, alors en “mission officielle” à Paris dans le cadre de la COP21, selon le gouvernement ivoirien.

 

Arrêté le 11 avril 2011 à Abidjan lors de la chute du pouvoir de son père, avant d’être libéré provisoirement en juillet 2013, Michel Gbagbo a porté plainte le 25 juin 2012 en France contre Guillaume Soro et les “Com’zone” (ex-chefs rebelles) pour “enlèvement, séquestration, traitements inhumains et dégradants”.

 

MYA

 

Alerte info/Connectionivoirienne.net