Les populations d'Adiaké ont été invitées, mercredi, à rester à la maison alors que des tirs ont continué à se faire entendre ce matin dans la ville.

 

Cependant, des négociations sont en cours pour essayer de trouver une solution à la mutinerie des forces spéciales qui a démarré depuis ce mardi.

 

Hier, le général Lassina Doumbia, patron des forces spéciales, le général de division Touré Sékou, chef d’état-major général des Armées, et le général Vagondo Diomandé, chef d’Etat-major particulier du président de la République ont pu échanger avec les mutins qui réclament une augmentation de leur solde et le paiement de primes à l’instar de ce qui a été accordé aux soldats qui s’étaient révoltés en janvier.

 

Plus d'infos dans nos prochaines publications.

 

Source : Lebabi.net