Publié Le 11/04/22

Publié Le 11/04/22

Les efforts de la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant ont fini par payer avec l’arrestation des organisatrices de la « soirée des pervers ».

 

Dans la journée du samedi 09 Avril, la direction générale de la police a procédé à l’arrestation de trois dames dans la commune de Yopougon.

 

Il faut rappeler que depuis le mardi dernier, une affiche publicitaire circulait sur les réseaux sociaux et avait ému les internautes. Cette affiche faisait état de l’organisation d’une soirée des pervers faisant la promotion de l’alcool et le sexe. Une activité qui porte atteinte aux mœurs.

 

Dans un communiqué qu’elle a produit le mercredi 06 Avril dernier, Nassénéba Touré condamnait l’organisation d’évènements portant atteinte à la morale et aux mœurs dans plusieurs communes du district d’Abidjan et des villes de l’intérieur du pays.

 

La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a dénoncé avec la plus grande énergie, ces actes qui ternissent l’image de la femme.

 

Défense des droits des femmes et des enfants, une priorité pour la ministre

 

Elle mettait en garde également les initiateurs de ce genre de soirée et se réservait le droit de poursuites judiciaires. C’est chose faite avec l’arrestation de des organisatrices de la « soirée des pervers ». Avant ce communiqué, elle avait adressé une correspondance au ministère de l’Intérieur et de la sécurité et à la mairie de Yopougon, la direction générale de la police nationale a procédé à l’arrestation de ces dames qui ternissent l’image de la femme. C’est le lieu de saluer les actions de la ministre Nassénéba Touré, qui depuis son arrivée à la tête de ce département ministériel, en avril 2021, a fait de la défense des droits des femmes et des enfants, une priorité. Au quotidien, ce sont des actions, qui sont menées pour promouvoir les droits des femmes, mais aussi leur offrir un mieux-être, à travers leur autonomisation financière. Nassénéba Touré ne compte pas s’arrêter là, elle veut offrir à la femme ivoirienne une place essentielle dans la politique de développement de la cote d’ivoire, en mettant un accent particulier sur l’égalité des chances.