Nayanka Bell ne sera pas arrêtée ni ira en prison, ce malgré la peine qui pèse contre elle. La chanteuse avait été condamnée à trois ans de prison ferme, par la Cour d’appel d’Abidjan, dans une affaire de litige foncier.

 

Ce lundi 18 juin, la Cour suprême a tranché cette affaire. L’instance judiciaire ivoirienne a provisoirement suspendu l’exécution des condamnations civiles attachées à l’arrêt de la Chambre correctionnelle de la Cour d’Appel d’Abidjan.

 

Aka Louise de Marillac alias Nayanka Bell devra retrouver ses adversaires dans cette affaire (les représentants des villageois d’Ano à Agboville), devant le tribunal, face aux juges au mois d’octobre prochain. Il s’agira de débattre autour de la condamnation civile qui a été affligée à l’artiste, au cours du verdict rendu par la Cour d’Appel d’Abidjan.