Les négociations entre le ministre délégué à la Défense et les mutins ont porté des fruits. Un  accord entre les deux parties a été trouvé.

 

« Tout est bien qui finit bien », dit-on. La colère des soldats est enfin descendue d’un cran après l’accord entre eux et leur interlocuteur en l’occurrence le ministre Alain Richard Donwahi. A en croire certaines sources, c’est ce dénouement heureux qui a amené les soldats à tirer des coups de feu à Abidjan pour manifester leur joie. Les soldats s »’engagent à retourner dans les casernes.