Depuis la nomination du général issa Coulibaly

comme ministre des eaux et Forêts, les douanes

ivoiriennes sont sans un directeur général. Selon des

sources bien introduites, le Pdci et le rdr souhaiteraient,

chacun, gérer ce poste. Certains douaniers profiteraient

de ce flou pour s’afficher  en assumant l’intérim. Ainsi, le colonel Amadou Coulibaly et Dah Pierre se battent pour le

contrôle de la direction de cette institution financière. toujours selon nos informations, ces deux douaniers prennent des engagements au nom des douanes ivoiriennes en signant des dossiers importants. Dans cet imbroglio, le

ministère de tutelle, c’est-àdire le ministère de l’economie

et des Finances, affiche une passivité qui ne dit pas son

nom. qu’est-ce qui explique ce mutisme ?

La réponse à cette interrogation résiderait du côté de la politique. nos sources révèlent clairement

que, question d’alternance oblige, le Pdci réclamerait la

direction des douanes. Ses dirigeants

estiment qu’après gnamien konan, ancien militant

de cette formation politique (avant de créer son

propre parti après spn limogeage),

c’est un cadre du rdr, en l’occurrence issa Coulibaly,

qui a piloté la direction des douanes à partir de 2011. il revient donc au Pdci de diriger cette institution. Ce que le rdr refuse. D’où ce blocage qui  ralentit le fonctionnement normal des douanes ivoiriennes

 

Une contribution de

Henri MeDi