Fatou bensouda, procureure de la CPI dans le procès

Gbagbo/blé Goudé à la Cour pénale internationale,

est terriblement en manque de témoin et d’experts

crédibles. Son 56ème témoin à charge qui dépose depuis

hier, devant la cour, a été présenté comme un expert

en balistique et en Criminalistique. A ce titre, il a

été envoyé en Côte d’Ivoire pour « pour reconstituer

des scènes de crimes », alors que les experts indépendants

qui ont déjà déposé à la CPI ont démontré

que de sérieux doutes planent sur lesdits crimes supposés.

mais situation plus honteuse, après son interrogatoire-

théâtre avec le substitut de la procureure, le

scandale a rapidement éclaté sous le feu roulant des

questions des avocats du président Gbagbo : Xavier

laroche, français, né en 1972, n’est pas un expert. Il

n’a jamais travaillé pour un tribunal. Pis, il est un salarié

du bureau de la procureure ! Ci-dessous, la première

partie de la déposition de ce 56ème faux témoin

élevé au grade d’expert