Le parquet a entendu hier, de 13h à 17h, soit pendant quatre

heures, le journaliste Dan Opeli, directeur de la publication

du journal ‘’Le Quotidien d’Abidjan’’ et Ahouyou Catherine,

journaliste audit quotidien.

La procédure s’inscrit dans le cadre de l’article ‘’Malgré

son pardon, les comptes de Soro gelés’’, paru l’édition

du vendredi 28 juillet 2017, et pour lequel ils avaient été

convoqués le même jour.

Au terme de l’interrogatoire conduit par le parquet luimême,

en présence du procureur de la République adjoint,

Méité Souleymane, dans les locaux de la brigade de recherches de la gendarmerie nationale, au Plateau, instruction a été donnée à la gendarmerie de garder les deux

confrères afin de les déférer ce matin-même au parquet. Selon l’avocat des journalistes, Maître François Akré, c’est le procureur de la République adjoint, Méité Souleymane, par

ailleurs directeur des procédures,qui a donné l’ordre de

garder nos confrères.

Le scénario probable est que l’affaire soit traitée en flagrant

délit. Les deux journalistes pourraient donc être jugés

mercredi prochain.