A Yamoussoukro, la capitale politique du pays, où des soldats circulaient en tirant dans le centre-ville et rackettaient les habitants, notamment sur la route nationale Abidjan-Bouaké, principal axe du pays, un soldat mutin ivoirien a été tué par la garde Républicaine devant le camp de ce corps d'élite, informe une source militaire. «Le mutin a été tué par la GR (Garde républicaine) devant le camp» à Yamoussoukro a affirmé une source militaire sous couvert de l'anonymat. Une source proche du ministère de la Défense a confirmé. Le mutin faisait partie des militaires qui ont commencé à protester en tirant en l'air dans la matinée. C'est le premier mort depuis le début du mouvement de mutinerie initiée à Bouaké (Centre) le 5 janvier dernier. un autre a succombé à ses blessures au Centre hospitalier régional de Yamoussoukro.