La région meurtrie de Duékoué est connue pour être au centre des différentes crises qui ont traversé la Côte-d’Ivoire depuis 2002, date du lancement de rébellion consécutive au coup d’état échoué des partisans du RDR retranchés derrière le MPCI. La Cour pénale internationale [CPI] qui poursuit ses enquêtes sur les massacres urvenus dans le Guémon, vient de rendre publique une offre d’emploi pour un interprète et traducteur de langue Guéré. 

 

L’annonce de la CPI est aussi accompagnée d’une offre d’emploi en langue Moré, langue principalement parlée par les immigrés d’origine Burkinabé installés dans l’ouest de la Côte-d’Ivoire. Ces derniers et des dozo locaux conduits par Amadé Ouérémi sont entre autre accusés d’être les auteurs des massacres du quartier carrefour. Des tueries qui avaient fait pas moins de 800 morts selon la Croix Rouge, fin mars 2011. Les autorités ivoiriennes n’ont jusque la engagé aucune poursuite contre les auteurs présumés de ces massacres.

connectionivoirienne.net