L’ancien ministre ivoirien de la Défense, Moïse Lida Kouassi, récemment amnistié puis libéré de prison, avec d’autres cadres de l’ancien pouvoir dont l’ex-première Dame Simone Gbagbo, a affirmé mardi que ses camarades et lui sont sortis “avec la même détermination’’, se proposant d’aider le gouvernement à convaincre les exilés à rentrer.

 

 

“On a essayé de nous briser, de briser notre physique et notre mental. Nous devons réaffirmer que nous sommes sortis avec la même détermination, le même courage’’, a déclaré M. Lida Kouassi, recevant l’ancien député et responsable de la jeunesse du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Bertin Kouadio Konan dit KKB, à la tête d’une délégation, venu lui rendre visite.

 

Entouré de quelques proches et face à ses hôtes du jour, l’ancien ministre s’est réjoui de sa libération, une décision du chef de l’Etat Alassane Ouattara qu’il dit apprécier “ à sa juste valeur’’.

 

Toutefois, il a exhorté M. Ouattara à parachever “ce qu’il a si bien commencé’’ en favorisant le retour des exilés pro-Gbagbo, installés majoritairement au Ghana et au Libéria.

 

M.Lida Kouassi, ancien exilé au Togo d’où il avait été extradé en juin 2012 à Abidjan au motif qu’il se livrait à “des activités subversives”, s’est proposé d’aider le gouvernement à convaincre ses camarades hors du pays, à rentrer en Côte d’Ivoire.