Le nouveau représentant permanent de la Côte d'Ivoire à l'ONU st désormais connu. Il s'agit de l'ambassadeur Adom-Kacou Houadja. L'intérim de ce poste était assuré par Alcide Djédjé.

 

 

Le 18 avril dernier, décédait Bernard Tanoh-Boutchoue, Représentant permanent de la Côte d'Ivoire aux Nations-Unies. Et depuis cette date, l'intérim de ce haut poste était assuré par Alcide Djédjé. Conseiller technique au ministère des Affaires étrangères, ce diplomate chevronné avait déjà occupé ce poste de 2007 à 2010 sous la présidence de Laurent Gbagbo.

 

C'est donc à juste titre que le ministre Amon Tanoh Marcel l'a proposé au président Alassane Ouattara pour occuper officiellement ce poste très stratégique. Cependant, son appartenance au Front populaire ivoirien (FPI) et sa proximité avec l'ancien président ivoirien incarcéré à La Haye n'ont certainement pas joué en sa faveur.

 

Ainsi, à l'issue du Conseil des ministres hebdomadaire qui s'est tenu ce mercredi à Yamoussoukro, le président ivoirien a porté son choix sur Léon Adom-Kacou Houadja, jusqu'alors Secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères.

 

Notons qu'Adom-Kacou est un diplomate de carrière avec une expérience de plus de 40 ans. Premier conseiller d’ambassade à Tokyo, directeur des affaires administratives et financières, puis directeur de cabinet au ministère de l’Enseignement primaire sous Henri Konan Bédié, il a été directeur de cabinet de Youssouf Bakayoko, alors ministre des Affaires étrangères sous Gbagbo. Il a par ailleurs été l'ambassadeur de Côte d’Ivoire en Israël, puis en Allemagne. Mais le paradoxe, c'est qu'il est proche de la retraite alors que le ministre Amon Tanoh a lancé une politique de rajeunissement de la diplomatie ivoirienne.