L’établissement privé a mis en demeure la présidence ivoirienne de régler les frais d’hospitalisation

de hauts dignitaires.

 

 La présidence ivoirienne accumule les arriérés de

paiement vis-à-vis de l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, où Alassane Dramane Ouattara effectue ses check-up. Depuis juillet, la responsable du recouvrement international de l’établissement privé, Patricia Boullengé, réclame vainement le règlement

de factures correspondant à deux admissions d’une journée- du 9 au 10 juillet et du 15 au 16 juillet-, pour un montant de plus de 10.000 euros.

 

Cette créance aurait dû être acquittée par Global Médical Network (GMN).Cette société basée à Courbevoie gère les évacuations sanitaires et les hospitalisations de responsables en France.

Mais, à son tour, elle n’aurait pas reçu les fonds de la présidence pour s’en prendre en charge ces inventions. Médecin personnel d’Alassane Dramane Ouattara, Mamadou Diaby alloue luimême les enveloppes à partir du bdget octroyé par Birahima Téné Ouattara, le ministre des affaires présidentielles et frère cadet du chef de l’Etat.

 

L’Hôpital européen Georges-Pompidou est victime des mêmes impayés.Il vient de retourner un chèque sans provision émis par GMN pour la prise en charge des frais de cardiologie de Laurent Dona Fologo, ex-président du

CES.

 

Aujourd’hui