Alassane Ouattara, au cours de son discours de clôture du 3eme Congrès du Rassemblement des Républicains (RDR)

‘’Nous avons des preuves concrètes et elles seront transmises dans les pays où résident les commanditaires et des mandats d’arrêt seront émis à leur encontre’’ a dit  Ouattara. 

Alassane Ouattara a étendu sa mise en garde au-delà des frontières ivoiriennes. ‘’Si y’a un coup d’Etat quelque part, nous n’hésiterons pas à intervenir avec les Etats amis’’, a prévenu  OUATTARA 

 

Pour rappel, le ministre de l’intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité avait révélé jeudi à l’issue d’une réunion du Conseil national de sécurité (CNS), que Stéphane Kipré, président de l’Union des nouvelles générations (UNG) et Damana Pickas, cadre du Front populaire ivoirien (FPI), tous deux en exil, figurent au nombre des ‘’instigateurs’’ des attaques perpétrées, récemment, contre les postes de police et les brigades de gendarmerie, avec pour seul but de ‘’déstabiliser’’ la Côte d’Ivoire.

 

‘’Les informations recueillies au cours des enquêtes et des auditions montrent clairement que ces attaques s’inscrivent dans un projet de déstabilisation impliquant des responsables politiques aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, plus particulièrement, au Ghana’’, avait dit le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité.