Par Ange Tiémoko

 

Vingt-quatre mille soldats de l’armée ivoirienne vont être déployés sur l’ensemble du territoire national pour sécuriser le référendum relatif à la nouvelle Constitution, a annoncé jeudi, le commandant du Centre des opérations interarmées de l’Etat-major des Forces républicaines de Côte d’Ivoire, le Lieutenant-colonel, Ettienne Onahe.

 

« Cette opération, composée de 12.000 policiers et 12.000 gendarmes vise à sécuriser toutes les populations ivoiriennes le jour du référendum, pendant (…) et après le referendum », a déclaré le lieutenant-colonel Onahe, à la télévision nationale.

 

 

 

Pour l’officier de l’armée, ces dispositions ont été prises par l’Etat ivoirien « pour que chacun puisse exercer son droit de vote, et que ceux qui veulent voter aillent voter et qu’ils n’en soient pas empêchés ».

 

Le texte de la nouvelle Constitution devant conduire la Côte d’Ivoire à la 3e République a été présenté au parlement le 5 octobre par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara qui l’a adopté le 12 octobre à la quasi-totalité des députés présents.

 

Si elle approuvée par le peuple ivoirien à l’issue du référendum, cette nouvelle loi fondamentale entrera en vigueur en 2020.

 

ATI

 

Alerte info/Connectionivoirienne.net