Bloléquin, ville située dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, est le théâtre d’affrontements depuis la matinée de ce samedi 17 février. Selon plusieurs sources sur place, on dénombre .

Trois personnes, dont un gendarme ivoirien ont été tuées samedi, dans des heurts opposant ce corps de l’armée de Côte d’Ivoire et les populations de Blolequin (Ouest, près de 565 km d’Abidjan),.

Samedi, vers 09h00 (GMT et locale), “les populations de Blolequin se sont levées contre les gendarmes en poste dans la ville, accusant l’un d’entre eux d’avoir ouvert le feu sur un riverain”, dans des circonstances encore inconnues, selon cette source.

 

 

En représailles, les populations ont lynché à mort le gendarme qui a tiré sur le civil, avant de saccager la gendarmerie et la résidence du préfet de la ville.

 

“Un deuxième habitant a été tué par balle au cours de ces manifestations, par un militaire qu’un groupe d’individus tentait de désarmer”, a ajouté la source sécuritaire.

 

Le bilan partiel de ces échauffourées fait état de trois morts.

La Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire a exprimé en milieu d’après-midi, sa préoccupation face aux événements, et a invité les populations au calme tout en appelant les autorités à prendre les mesures nécessaires en vue d’apaiser la situation.