La traque des militants de l'opposition continue de plus belle, cinq (5) militants pros Soro jetés à la MACA

Pas de répit. La traque des militants de l'opposition continue de plus belle. Cinq proches du président de GPS, Soro Kigbafori Guillaume ont été transférés à la Maca samedi 5 décembre en provenance de la Dst où ils étaient en détention préventive.

Selon une source sécuritaire, ces militants de GPS seraient encore en observation au " Confinement " relativement à la pandémie du coronavirus en attendant que les services pénitentiaires trouvent des cellules pour leur séjour carcéral à la prison civile de Yopougon. Que reproche-t-on aux collaborateurs de l'ancien premier ministre ivoirien et dans quelles circonstances ont-ils été interpellés ?

Notre informateur dit ne rien savoir de leur arrestation. Mais une source proche de la direction de Générations des Peuples Solidaires(GPS) à Abidjan soutient que ces arrestations auraient un lien avec la désobéissance civile lancée par les leaders des partis politiques et des organisations de la société civile.

" Depuis le retour manqué du président (Soro) en décembre 2019, nous sommes l'objet de traque et de persécution. Les choses se sont accentuées ces derniers mois avec le mot d'ordre de désobéissance civile et de boycott de la présidentielle. Nous avons nombreux de nos camarades qu'on ne voit plus, qu'on arrive même plus à joindre au téléphone. Certainement que les cinq personnes transférés à la Maca font partie de ceux dont je vous parle", a expliqué au téléphone le proche de Guillaume Soro.

Rappelons que de nombreux militants de GPS et des députés réputés proches de l'ancien premier ministre ivoirien sont incarcérés dans plusieurs villes du pays. Soro Yedjoussigué Simon et Soro Porlo Rigobert, deux des frères du député de Ferké sont emprisonnés à la Maca depuis décembre 2019