Le franc Cfa, c’est fini. La monnaie coloniale de la Communauté française d’Afrique (Cfa), déclinaison de son appellation, disparait bientôt. Dans quelques mois, en 2020, cette monnaie en vigueur dans les territoires français d’Afrique, notamment dans les pays de la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), mais aussi 7 pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique central (Cemac) va laisser place dans l’espace de la Communauté économique et de développement de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) à l’Eco.

L’éco, dimunitif de l’Ecowas (ou Cedeao en Anglais) est la nouvelle monnaie, qui va circuler dans cette zone. Laquelle comporte 15 pays dont la Guinée Conakry qui a sa monnaie locale, et les voisins anglophones (Ghana, Nigeria) ou Lusophones (Sierra Leone, ou Guinée Bissau), qui vont rejoindre les Etats de l’Uemoa pour former la monnaie commune, une unité de l’intégration économique dans l’espace ouest-africain.

Trois grands changements sont annoncés, qui vont s’opérer avec la disparition du Cfa et le passage à l’Eco. Ces changements ont été livrés, en présence du président français en visite en Côte d’Ivoire, Emmanuel Macron, par Alassane Ouattara, dont le pays constitue le poids lourd de la zone Uemoa utilisant le franc Cfa.

Le président ivoirien, qui a rendu compte des grandes décisions du 56ème sommet de la Cedeao à Abuja qui a traité de la création de l’Eco, a annoncé la fermeture, dès l’entrée en vigueur de cette monnaie, du compte des opérations des pays de l’Uemoa dans le Trésors français. Ce qui marque «l’arrêt de la centralisation de 50% des réserves de change » de ces pays au Trésor français.

Secundo, Alassane Ouattara a mentionné le retrait de facto des représentants de la France de tous les organes de décisions de l’Uemoa. Evidemment, le premier changement est le changement du nom du franc Cfa rebaptisé Eco.

Le président ivoirien a rassuré quant au maintien de la parité fixe avec l’Euro avec la garantie de la France aux côtés de ses anciennes colonies. De grandes décisions partagées et saluées par Emmanuel Macron qui a co-animé une conférence de presse ce samedi 21 décembre 2019 avec son homologue ivoirien qui le reçoit.