Le scandale des photos choquantes de Blé Goudé et Jean Yves Dibopieu continue d’enfler, et le gouvernement Ouattara pris en flagrant délit de torture, s’emmêle les pédales et multiplie les mensonges les uns après les autres.
Ainsi, après les ministres Hamed Bakayoko de l’Interieur et Koné Bruno porte-parole du gouvernement, qui ont été pris en flagrant délit de mensonge en affirmant que les photos choquantes de Blé Goudé et Dibopieu, nus, à même le sol comme des animaux, amaigris et barbus, n’avaient pas été prises à la DST et étaient le résultat d’un montage, c’est au tour d’Affoussi Bamba ministre de la Communication, de mentir sur BBC.
En effet Vendredi 14 mars 2014 sur la radio britannique BBC, elle a été prise en flagrant délit de mensonge éhonté en affirmant que « M. Blé Goudé ne vit pas à la DST » et que «les photos que nous avons vu précédemment, celles de M. Blé Goudé qui ont été largement commentées par la presse nationale et une certaine presse internationale ne correspondent pas à la réalité. C’est une mise en scène et un montage grossier ».
Samedi dernier, pour la recadrer vertement, Blé Goudé, via ses avocats qui tenaient une conference de presse à Abidjan, confirmait l’authenticité des dites photos prises bel et bien à la DST, où il a fait l’objet de torture, et de traitements inhumains en ces termes : «On veut empêcher mon cerveau de fonctionner. Je n’ai pas de lecture. Tout m’est interdit. Je n’ai même pas de stylo. Il faut que ça change. Il faut que vous vous battiez pour que mes conditions de détention changent. Je suis tenu au secret, enfermé 24 h sur 24. J’ai juste un téléviseur qui est dans ma chambre et qui ne diffuse que des programmes de la télévision nationale. En dehors de ça, je n’ai pas d’autres activités. Je ne peux pas sortir même dans la cour du lieu où je suis détenu. Les repas qu’on me sert, c’est du riz déni kachia avec un tout petit morceau de viande... «On m’a fait changer de lieu de détention (suite au scandale des photos choquantes, Blé Goudé est transféré de la DST vers un nouveau lieu secret le lundi 10 mars, NDLR). Mais les conditions difficiles dans lesquelles j’ai toujours vécu n’ont pas changé. C’est très difficile, c’est très éprouvant pour moi. C’est vrai, j’ai été détenu 9 fois dans ma vie. Mais la détention que je vis actuellement n’a rien à voir avec les précédentes détentions. Chaque minute, chaque seconde que je vis en détention est pour moi un combat. Je suis enfermé. Je n’ai personne avec qui parler. Sauf le jour où un élément de mes geôliers est venu me dire : je vais te faire joli. Je raconte exactement les phrases du geôlier : je vais te faire joli. Je lui demande: pourquoi tu veux me faire joli ? Il me répond: je vais te faire joli. Je ne voulais pas qu’on me fasse joli, mais je n’avais pas les moyens de résister. Et il a fait venir ses instruments et il m’a coiffé et rasé. C’était à 14 h. Je lui ai dit : comme tu m’as fait joli, donne-moi un miroir et je vais voir maintenant à quoi je ressemble. Et il me donne le miroir poliment, je me regarde et lui dis : bon, tu m’as fait joli, mais permets-moi d’utiliser ton rasoir pour ajuster ma barbe».
Puis Blé Goudé de poursuivre et se confier à ses avocats lors de son audition, le mardi 11 mars 2014, dans un lieu tenu secret: « J’ai été coiffé et rasé. On m'a mis un bandeau sur les yeux et placé une cagoule sur la tête… ».
Malgré ces vérités claires et limpides qui ne souffrent aucune contradiction, Affoussi Bamba a préféré mentir sur la BBC, à la suite de ses collègues Hamed Bakayoko et Koné Bruno.
Nous vous livrons l’intégralité de son interview sur BBC, vendredi 14 mars dernier.
Eric Lassale
Interview de la Ministre Affoussi Bamba Vendredi 14 mars 2014 sur BBC
ABL : Les photos publiées pour moi se passent de commentaires. Ces photos viennent après celles qui ont montré un supposé Blé Goudé dans une cellule, qui ne correspondent pas à la réalité. Donc les photos qui ont été montrées le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, c’est bien pour montrer que M. Blé Goudé vit dans de très bonnes conditions, que M. Blé Goudé ne vit pas à la DST, n’est pas à la MACA, mais est détenu dans un lieu secret, qui permet de garantir sa sécurité. Et un lieu dans lequel il ne peut pas avoir un appareil photo pour prendre des photos. Donc, les photos que nous avons vu précédemment, celles de M. Blé Goudé qui ont été largement commentées par la presse nationale et une certaine presse internationale ne correspondent pas à la réalité. C’est une mise en scène et un montage grossier.
BBC : Est-ce que le gouvernement ivoirien n’avait pas d’autres moyens de montrer Charles Blé Goudé bien portant que d’utiliser la photographie ?
ABL : Quel serait l’objectif pour le gouvernement de montrer un Charles Blé Goudé bien portant ? Le gouvernement n’aurait pas eu besoin de montrer ces photos si auparavant, il n’y avait pas eu d’autres photos montrant M. Blé Goudé soit disant à la DST ou ailleurs. Nous avons voulu le faire pour montrer qu’il n’est pas à la DST. Il n’est pas non plus à la MACA comme a voulu le faire croire cette photographie.
BBC : Les photos de Charles Blé Goudé souriant, regardant la télévision ou se trouvant dans une bibliothèque, dans quelles circonstances ces photos ont-t-elles été prises ? Est-ce sous la contrainte ou la pression ?
ABL : Elles ne peuvent pas avoir été prises sous la contrainte. C’est évident, sinon il n’aurait pas été souriant. Elles ont été prises tout simplement dans le cadre de l’endroit où il se trouve. Blé Goudé est dans un domicile qui est tenu secret que moi-même qui suit du gouvernement ne saurait vous dire parce que tout simplement, les circonstances l’imposent. Vous l’avez vu souriant. Je ne pense pas qu’on peut contraindre quelqu’un à sourire alors qu’il n’en a pas envie. Si l’on l’avait contraint, ce ne serait pas un sourire, mais un rictus.
BBC : La CPI continue de réclamer la tête de Blé Goudé. Est-ce que vous allez le livrer à la CPI ?
ABL : Le gouvernement prendra le temps de donner une réponse le moment opportun.

Retranscris sur BBC par Serge Touré

-IVOIREBUNESS