29députés du Dramanistan ne sont pas d’accord avec Magellan par rapport à la Commission électorale indépendante, qui est en réalité non indépendante. Pourquoi ? Simplement parce qu’elle est dirigée par Magellan luimême, par l’intermédiaire de son représentant imposé comme président de cette Cei. Pourquoi encore ? Parce que les Rodoror sont majoritaires. Et si on y ajoute leurs alliés qui forment avec eux le Rash Dé Pié, alors c’est une majorité écrasante à mort.

Pourquoi encore ? Parce que cette fois-ci, les résultats des urnes ne seront pas connus hors délais, encore moins dans les délais, mais plutôt avant délais. Pourquoi encore ? Parce que c’est de la tricherie et de la dictature à tombeau ouvert. Voilà… Donc, ces 29 députés qui refusent d’être des béni-oui-oui se sont plaints en commission à l’Assemblée, euh… nationale ! Qui les a écoutés là-bas même ? Fâchés, ils sont allés se plaindre au Conseil constitutionnel, auprès de Franc Six Vos Dié, celui qui est tantôt professeur
émérite de droit, tantôt politicien espoir déçu dont la clé du succès n’a ouvert que son seul et propre succès personnel.

Devant ce monsieur, les 29 députés ont cru jouer six. Poliment, Franc Six Vos Dié leur a dit qu’ils ont joué bide, comme si les dés étaient pipés d’avance. Les 29 députés sont sortis de là plus qu’ulcérés,car ils ne veulent pas être complices actifs ou passis d’une élection qui
va ressembler à une nomination ou une auto nomination. N’ayant plus de recours légal sur le sol du Dramanistan, il ne reste qu’une seule possibilité à ces 29 députés :porter plainte à la Cpi pour crimes politiques
avec la Cei comme co-auteur indirect !
Rman Bléwé.
22/06/2014