A compter du 1er juillet 2016, tout exportateur doit peser et communiquer le poids brut vérifié de chaque conteneur à l’exportation avant son entrée au port d’Abidjan. C’est la décision prise par les autorités portuaires pour «lutter contre les accidents maritimes».

 

 Selon un communiqué de presse de l’institution, il s’agit de l’application de l’amendement de la Convention SOLAS (Safety of Life at Sea/Sauvegarde de Vie Humaine en Mer) qui instaure «la communication préalable obligatoire, du poids brut vérifié de chaque conteneur».

 

Le communiqué indique que jusque là, les plans de chargement des navires on été établis sur la base de poids brut déclaratif, ce qui occasionne de nombreux accidents. C’est pour lutter contre ces accidents que l’Organisation Maritime Internationale (OMI) a adopté l’amendement de cette Convention.

 

Par ailleurs, compte tenu du caractère international de cette nouvelle mesure, la direction du Port dit être à la disposition de l’ensemble des opérateurs économiques et usagers pour toutes informations complémentaires tout en les invitant à son application effective.

 

La Convention SOLAS est applicable à 171 États membres de l’OMI et couvre depuis son entrée en vigueur en mai 1980, plus de 98% du commerce maritime mondial.