Pourquoi l’ex maire de Yopougon après la fuite de Gbamnan Djidan «quitte le RDR‎»

Pourquoi l’ex maire de Yopougon après la fuite de Gbamnan Djidan «quitte le RDR‎»

 

C’est presque les larmes aux yeux que Dr Yao Yao Bertin, élu maire de la commune abidjanaise de Yopougon (Côte d’Ivoire), suite à la fuite du maire Gbamnan Djidan, après la crise post-électorale de 2011 – et ex transfuge du Fpi et du Pdci – a annoncé le vendredi 01 juillet 2016 son départ des rangs du Rassemblement Des Républicains (RDR), à sa résidence privée de Yamoussoukro-N’zuessy, au centre du pays.

 

Il a indiqué qu’il est désormais membre du Parti Africain contre l’Injustice (PACI) de M. Diabaté Samouka , qui l’a désigné comme le numéro 2.

 

 

 

Concernant les raisons qui ont milité en faveur de cette volte-face vis-à-vis du parti à la case , Dr Yao Bertin a expliqué avoir été abandonné depuis sa chute lors des municipales de 2013 : « J’ai été abandonné par les responsables du RDR. Personne ne décroche mes appels. Pourtant j’ai été l’un de ceux qui ont risqué leur vie pour implanter le RDR à Yopougon qui est un bastion du Front Populaire Ivoirien ».

 

Selon lui il n’y a aucune raison pouvant justifier ce qu’il considère comme un mépris des animateurs du parti à la case à son égard : « Est-ce que j’ai péché ? Qu’est-ce que j’ai fait concrètement comme péché, pour que tout le monde m’abandonne comme cela ? Pourtant tout le monde pensait en Côte d’Ivoire que j’allais être nommé, avant même la passation des charges. (…) Au regard de ce que j’ai fait pour le RDR à Yopougon . Aujourd’hui, je suis la, sans poste. Abandonné à mon propre sort. Ce n’est pas normal d’un parti. Pour lequel on s’est battu corps et âme. Ou bien, les gens pensent que je suis rentré pauvre à la mairie et que je suis sorti riche. Mais, je dis non. Que vaut le salaire d’un maire en Côte d’Ivoire ? Rien ».

 

La mission que lui a confiée la direction de son nouveau parti pour les mois à venir est de redorer le blason de cette formation politique, à travers une implantation massive de ses sections dans les 31 régions et district de la Côte d’ivoire.

 

Yao Bertin a lancé un appel aux indignés , aux frustrés et aux victimes d’injustice aussi bien des régimes successifs qu’actuel à rallier le Parti Africain contre l’Injustice pour le triomphe de la justice et de la démocratie en Afrique.

 

Diallo Harry à Yamoussoukro

 

Afrikipresse